Eloge funèbre de Claude Miniussi


Il y a 60 ans, nous étions quelque 70 étudiants à entrer à l'Ecole des Ingénieurs Arts et Métiers d'Aix-en-Provence.
Claude était parmi nous. C'était un garçon élégant et raffiné, qui avait beauoup d'humour. Il était le Parisien type, et nous l'avons appelé Paname. Très vite, nous avons découvert que sous cet aspect un peu dandy, on trouvait un jeune homme sensible qui savait beaucoup écouter. On se confiait à lui d'autant plus volontiers qu'il était d'une discrétion extrême.
Notre camaraderie de promotion, nos amitiés, se sont développées pendant 4 ans, et puis, la vie, la carrière nous ont dispersés. Nos liens se sont certes distendus, mais ne se sont jamais rompus.

Aussi, depuis que l'heure de la retraite a sonné pour nous, notre promotion se retrouve assidûment pendant quelques jours chaque année, enrichie de la participation de nos épouses.

Prévert disait:

"La vie n'a pas d'âge,
La vraie jeunesse ne s'use pas".

Effectivement, nous avons retrouvé Claude tel que nous avions connu Paname: charmant, à l'écoute, et discret, et nous avons eu le plaisir de faire la connaissance de Martine qui nous a tout de suite adoptés et que nous avons tout de suite adoptée.

Martine, nous tous, Camarades de promotion et épouses, partageons ton immense peine, et celle de vos familles, enfants, et petits-enfants.
Camarade Paname, ami Claude, notre réunion annuelle de promotion se délocalise progressivement au Paradis.. Aussi, nous te disons en même temps adieu, et à bientôt..

La Promo KIN 52-56